R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Par thématique > Systèmes & itinéraires techniques

Systèmes & itinéraires techniques

Flux RSSImprimer la page

Toutes nos publications

Au sud de la zone montagnarde alpine, un élevage transhumant de 450 brebis. Une production d’agneaux variés, finis ou semis finis, plus ou moins lourds, produits à l’herbe ou en bergerie. Un système très pâturant, économe mais pas autonome sur le distribué, fortement déployé sur parcours.

Un éleveur transhumant avec un troupeau de 460 brebis Mérinos d’Arles en croisement viande intégral, une production d’agneaux de bergerie et une large autonomie alimentaire associant prairies cultivées et cultures de céréales, parcours locaux et estive alpine.

Un éleveur sédentaire avec 320 brebis Préalpes, une production d’agneaux de bergerie et une large autonomie alimentaire associant prairies cultivées,cultures de céréales et parcours locaux.

Une exploitation avec des productions végétales au sec et un troupeau transhumant de 300 brebis. Une production d’agneaux de bergerie finis. Un troupeau très déployé sur les parcours, les surfaces cultivées étant réservées en priorité aux cultures de vente.

En moyenne montagne préalpine, un éleveur entrepreneur de garde en montagne, avec un troupeau transhumant de 500 brebis. Une production variée d'agneaux et d'agnelles de reproduction, produits à l’herbe. Une conduite quasi exclusive sur parcours, un système très économe avec achat intégral des stocks fourragers distribués.

Dans la zone des Alpes Maritimes, un élevage de 400 brebis. Une production d’agneaux variée d’agneaux semi finis. Une conduite très économe sur le distribué avec achat intégral des stocks fourragers. Un troupeau très fortement déployé sur parcours, en toutes saisons.

Un éleveur entrepreneur de garde en montagne, avec un troupeau transhumant de 800 brebis, une production variée d’agneaux semi‐ finis et d’agnelles de reproduction. Un troupeau au pâturage intégral très économe sur le distribué.

Une exploitation diversifiée avec un troupeau transhumant de 600 brebis Mérinos d’Arles et de la vente de foin. Une production d’agneaux de bergerie finis. Un troupeau très pâturant avec une autonomie alimentaire importante, associant prairies cultivées, parcours de proximité et estive alpine.

Quelles sont les conséquences de l’adoption d’un mode de conduite bio en système ovin allaitant montagnard des alpes du sud ? Pour répondre à cette question nous avons simulé une conversion au bio sur l’un des cas type montagnard de notre région. Les simulations que nous avons réalisées sur ce système d’élevage nous permettent...

Le bâtiment d'élevage présente une importance majeure pour nos exploitations... L'objectif des fiches conseils ... est d'apporter des réponses aux questions principales qui se posent aux porteurs de projets.