R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Des brebis Mérinos/Booroola dans les systèmes d’élevage préalpin, pourquoi pas ?

Des brebis Mérinos/Booroola dans les systèmes d’élevage préalpin, pourquoi pas ?

Flux RSSImprimer la page

Simulation sur le cas-type préalpin transhumant

Depuis quelques années, des éleveurs de la région essaient de gagner en productivité par l’élevage de la brebis Booroola, cette variante hyper prolifique de la race Mérinos d’Arles obtenue par l’INRA au Domaine du Merle. Une forte prolificité est-elle compatible, et comment, avec la conduite d’un élevage préalpin à forte composante pastorale ? Pour essayer de répondre à cette question, nous avons simulé le « passage au Booroola » dans l’un des cas types préalpins de notre région.

Ce cas-type, base de nos simulations, correspond à la situation d’un élevage transhumant localisé en zone préalpine. Il décrit la conduite d’un troupeau de 460 brebis Mérinos d’Arles en croisement viande intégral et produisant des agneaux de bergerie pour la filière Label Rouge IGP Agneau de Sisteron. Ce système d’élevage bénéficie d’une large autonomie alimentaire en associant prairies cultivées et cultures de céréales, légèrement excédentaires par rapport aux besoins du troupeau. Le recours systématique à des parcours de proximité en toutes saisons et à une estive collective alpine fonde sa forte composante pastorale.