R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > LA PUGERE_2018_Efficacité d’une méthode de lutte alternative contre le puceron cendré : défoliation précoce à l’automne

LA PUGERE_2018_Efficacité d’une méthode de lutte alternative contre le puceron cendré : défoliation précoce à l’automne

Flux RSSImprimer la page

L’objectif est, sur ce site, d’évaluer l’efficacité de la défoliation précoce seule ou combinée à une stratégie de lutte chimique

sur le puceron cendré. Cette thématique étant en place sur la parcelle depuis l’automne 2013, la station tente également

d’évaluer les conséquences sur les arbres (retour à fleur, mise en réserve) ayant subi plusieurs défoliations consécutives (5

au maximum).

Trois autres sites chez des producteurs sont également testés pour la défoliation précoce à l’automne (cf. compte-rendu

sites 2-3-4).

Au vu du peu de solutions homologuées en agriculture biologique (AB) sur le puceron cendré, il devient nécessaire de compléter la gamme des solutions alternatives pour lutter contre ce ravageur très préjudiciable. La stratégie de protection en AB est actuellement basée sur des applications fractionnées d’huile minérale en pré-floraison (stade B à E2). Des applications d’argile (kaolinite calcinée) à l’automne peuvent aussi permettre de perturber le retour des pucerons cendrés ailés sur le pommier. Dans la pratique, les stratégies combinant des applications d’argile à l’automne et d’huiles minérales fractionnées en pré-floraison peuvent s’avérer insuffisantes face à une pression élevée de ce ravageur. De plus, le relais tardif pris par les auxiliaires n’est pas suffisant pour éviter les dégâts sur fruits et rameaux. L’application d’autres techniques complémentaires s’avère alors indispensable pour maîtriser au mieux ce ravageur. Les travaux d’expérimentation de la Pugère se sont orientées vers une technique permettant de perturber le cycle de vie du puceron cendré : la chute anticipée des feuilles au mois d’octobre afin de limiter l’attractivité du pommier au moment du vol retour des pucerons (correspondant à la période de ponte des oeufs).Cette défoliation précoce à l’automne est évaluée dans le cadre d’un essai bloc à la Station La Pugère et sur un réseau de parcelles de producteurs suivies par le CETA de Cavaillon.

 

Compte-rendu de l'essai ICI