R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Observatoire de l’exposition des abeilles aux pesticides dans un environnement à risque ou naturelle

Observatoire de l’exposition des abeilles aux pesticides dans un environnement à risque ou naturelle

Flux RSSImprimer la page

Les épisodes de surmortalité et d’affaiblissement des colonies d’abeilles peuvent avoir plusieurs origines parmi lesquelles la part du stress chimique exercée par les pesticides.

Les observations réalisées, les années précédentes sur des ruchers dans des zones jugées à risque, ont mis en évidence que les ruches sont exposées à de nombreuses substances. En autre, 90% des échantillons de pollens étaient contaminés par des molécules fongicides et insecticides et 25% de ces échantillons contenaient au moins 5 molécules. En 2017 l’objectif de l’étude, est de suivre des rucher placés en zones agricoles, jugées à risque pour les abeilles, ou en zone naturelle, censé être préservée de toute contamination.

Ce travail montre clairement que l’environnement joue un rôle prépondérant sur le développement des colonies. L’effet de l’environnement résulte de la diversité et la disponibilité des ressources, les conditions climatiques et l’exposition aux polluants environnementaux dont les pesticides. Le rucher de Venasque placé dans un environnement à risque en est un bon exemple puisqu’un développement anormal des colonies est suspecté (baisse de longévité des abeilles et/ou avortement du couvain). De plus des troubles du comportement laissant présager une intoxication ont été relevés et un lien avec la présence de 6 pesticides dont un insecticide dangereux pour l’abeille a été établi.