R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Résultats 2018: bandes fleuries à l’automne pr gérer les pucerons

Résultats 2018: bandes fleuries à l’automne pr gérer les pucerons

Flux RSSImprimer la page

La biodiversité fonctionnelle consiste à favoriser autour des cultures des espèces végétales qui vont attirer, héberger, nourrir les insectes auxiliaires indigènes participant au maintien des populations de ravageurs sous le seuil de nuisibilité économique.

L’objectif est de tester cette technique pour améliorer la lutte contre les pucerons, qui sont parmi les principaux ravageurs dans le Sud de la France. La stratégie testée ici est le semis à l’automne d’un mélange de plantes annuelles et vivaces étant favorables aux auxiliaires, par les ressources florales et/ou les proies de substitution qu’elles procurent.

Cet essai montre la faisabilité de bandes fleuries semées à l’automne entre les tunnels. Les semences des espèces choisies sont faciles à trouver et abordables. L’essai de cette année permet de mettre en avant plusieurs intérêts et contraintes de ce type de bande fleurie. L’installation en première année a été correcte et la bande fleurie s’est maintenue sur une deuxième saison, en l’absence d’arrosage, et malgré la très forte concurrence des adventices.

Au sein de la bande fleurie, les vivaces ont supplanté les annuelles en 2018. Les auxiliaires spécifiques des pucerons sont aussi abondants dans la bande fleurie que dans la flore spontanée. La présence de pucerons dans celle-ci a permis une présence importante de prédateurs et de parasitoïdes de pucerons. La bande fleurie, grâce au souci semé, a permis à la présence de punaises prédatrices Macrolophus, capables de réguler de nombreux ravageurs.