R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Par thématique > Systèmes & itinéraires techniques

Systèmes & itinéraires techniques

Flux RSSImprimer la page

Toutes nos publications

En culture de fraisier, la Protection Biologique Intégrée reste difficile et donne des résultats mitigés dans l’état actuel des connaissances. Elle est basée sur une observation régulière de la culture et une grande vigilance !

Pratiquer la protection biologique intégrée (PBI), c’est mettre en œuvre un ensemble de méthodes qui privilégient la prévention,

La protection Biologique Intégrée (PBI) est très pratiquée en maraichage sous abris en Provence.

L’implantation d’espèces végétales autour des cultures permet d’attirer, héberger et nourrir les insectes auxiliaires indigènes.

A la demande des marchés, l’objectif principal est de maitriser le calendrier d’apport tout en conservant la qualité des produits, et bien sûr les rendements. Avec les investissements pour le hors sol, il s’agit d’optimiser les rendements et les coûts de production.

Bulletin des filières d'élevage en Provence Alpes Côte d'Azur

 

Une publication Maison Régionale de l'Elevage

L’action d’innovation en fleurs et rameaux coupés comprend de nombreux essais sur l’évaluation de nouvelles variétés de la gamme classique ou déjà reconnue commercialement. Il s’agit de connaitre l’intérêt agronomique des nouveautés et leur

Pour lutter contre les problématiques sanitaires rencontrées en pleine terre et éviter l’usage de la désinfection des sols/substrats à la vapeur, nous cherchons à maitriser deux voies de culture hors sol : l’aéroponie et la culture sur substrat renouvelable de faible profondeur.

Pour permettre le développement de nouvelles cultures, le projet cherche à mettre au point des itinéraires techniques rentables pour des cultures dites « dirigées », afin de permettre l’investissement dans des dispositifs de contrôle de la photopériode de jour court.

Conformément à la demande du négoce, nous souhaitons produire des arums blancs de décembre à juillet. Il s’agit aussi d’obtenir un rendement élevé, tout intégrant les risques du dépérissement bactérien sur Zantedeschia et les nécessaires économies en énergie