Vous êtes ici : Accueil > Par thématique > Systèmes & itinéraires techniques

Systèmes & itinéraires techniques

Flux RSSImprimer la page

Toutes nos publications

Le projet DEPHY Serres coordonné par l’AOPN Tomate Concombre fait partie du programme ECOPHYTO DEPHY Expé financé par l’Onema. Il vise à tester, sur 6 ans, des techniques alternatives permettant la réduction des bioagresseurs sur les cultures tout en réduisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques.

Compte-rendu d'un essai sur la recherche de solutions de protection efficaces contre la punaise Nesidiocoris tenuis qui cause d'importants dégâts en culture de tomate sous abri. Ces solutions doivent être compatibles avec les stratégies de protection biologique intégrée. Projet IMPULsE.

L’aubergine est une culture soumise à une importante pression de bioagresseurs notamment de ravageurs. Les stratégies de Protection Biologique Intégrée (PBI) sont déjà à l’étude depuis plusieurs années et donnent globalement de bons résultats.

Aujourd’hui, les systèmes de production doivent évoluer afin de satisfaire l’attente sociétale et environnementale visant à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. En production maraîchère sous abris froids, les bioagresseurs (principalement les ravageurs) pénalisent les performances des exploitations, à cause des...

Cet essai a pour but d’évaluer l’intérêt de différentes techniques sur l’activité de butinage, la qualité de la production et le rendement d’une culture de courgette précoce sous tunnel plastique.

L’objectif de cet essai est de comparer l’efficacité de la technique d’occultation pour la gestion des adventices en culture de navet, sans reprise du sol au moment du semis, par rapport à une technique de faux semis.

L’objectif de ce projet est de proposer une approche intégrative de la gestion du risque de pollution des eaux issues des pratiques agricoles, en raisonnant à la fois les apports d’eau et les apports de fertilisants.

L’objectif de cet essai est d’évaluer en conditions de production l’effet de la durée de développement du fruit (exprimée en semaines entre la nouaison et la récolte), sur ses caractéristiques à la récolte et sur sa capacité de conservation.

Les leviers travaillés par l’APREL (en partenariat avec la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône) sont le biocontrôle et la biodiversité fonctionnelle. L’ensemble des bio-agresseurs est pris en compte avec une attention particulière pour les pucerons, principaux ravageurs en culture de fraisiers.

Le premier objectif du suivi sera de contrôler la sensibilité des mesures faites par la sonde capacitive en condition de culture de fraise hors-sol.

Le suivi des données d’humidité du substrat, en assurant un contrôle des taux de drainage par le producteur, devra permettre de dégager des seuils de pilotage pour optimiser...