R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Amélioration de la biodiversité fonctionnelle à proximité des cultures - Melon / Courgette / Concombre

Amélioration de la biodiversité fonctionnelle à proximité des cultures - Melon / Courgette / Concombre

Flux RSSImprimer la page

L'objectif de cet essai est d'évaluer l’intérêt de bandes de seigle semées en début d’année entre des tunnels pour attirer prédateurs et parasitoïdes de pucerons à proximité de cultures de melons jusqu’en août.

Les aménagements des abords de parcelles avec des bandes fleuries ou bandes enherbées ont un intérêt pour attirer à proximité des cultures, des auxiliaires indigènes utiles pour la protection contre les ravageurs des cultures légumières. Ainsi prédateurs et parasitoïdes sont attirés par ces plantes de bordure qui hébergent des proies alternatives. Ces aménagements sont donc à sélectionner de manière à me pas attirer des ravageurs qui pourraient se disséminer dans la culture voisine. Les céréales constituent des plantes intéressantes pour améliorer la biodiversité fonctionnelle. En effet, elles hébergent des pucerons spécifiques aux céréales qui sont peu dangereux pour les cultures légumières.

Un essai mené en 2017 avait montré une attractivité du seigle pour 3 espèces de pucerons des céréales mais la bande de seigle, semée à l’automne 2016, n’avait pas pu jouer son rôle jusqu’à la fin de la culture puisque dès le mois de mai la céréale s’était desséchée.