R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Techniques culturales : Valorisation des eaux de drainage en culture de rosiers hors-sol

Techniques culturales : Valorisation des eaux de drainage en culture de rosiers hors-sol

Flux RSSImprimer la page

En système hors sol, le traitement des eaux de drainage est une problématique majeure en culture de roses fleurs coupées. Les systèmes de recyclage et de désinfection sont une solution permettant le non rejet des solutions dans l’environnement, amenant une baisse de l’utilisation des matières fertilisantes. Néanmoins, l’objectif de l’essai est de valoriser ces affluents en mettant en place une production horticole de diversification capable de capter une partie des eaux de drainage.

 

Les systèmes de recyclage et de désinfection des solutions nutritives en système hors sol, sont une réponse aux problèmes de traitement des affluents, tout en permettant une baisse de la consommation de l’eau et des engrais. La mise en place de végétaux au drainage permettrait de les valoriser tout en développant une culture de diversification originale. Ainsi le choix s’est porté sur la culture de Musa ornata, très gourmande en eau, à développement rapide, et peu exigeante. La première année d’essai, et malgré quelques difficultés de mise en place, a permis de démontrer en période de croissance des bananiers leur capacité de rétention des effluents. Ces résultats ont été confirmé au cours de la deuxième année d’expérimentation notamment concernant la capacité des musa à capter une partie des effluents.

Au sommaire :

I- Introduction

  • Objectifs de l’essai
  • Connaissances sur le sujet
  • Partenaires

II- Matériel et méthodes

  • Modalités précises
  • Type de dispositif
  • Variables mesurées

III- Déroulement de l’essai et résultats:

  • Volume des arrosages à l’envoi
  • Evolution de la conductivité
  • Volume au drainage
  • Qualité des solutions nutritives
  • Récolte de Musa ornata

IV- Discussion et conclusion