R&D Agriculture PACA, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Arboriculture > Par thématique > Méthodes alternatives de protection

Méthodes alternatives de protection

Flux RSSImprimer la page

Toutes les publications

Identification de l’insecte, évaluation de sa présence, reconnaissance des dégâts, méthode de contrôle en AB, témoignage d’arboriculteurs …

Depuis 2010, Drosophila suzukii, un nouveau ravageur qui s’attaque à la cerise inquiète la profession. Compte tenu de la similarité de son cycle biologique avec celui de la mouche de la cerise, l’utilisation de produits naturels pourrait s’avérer doublement utile.

L’essai de 2016 ayant montré des efficacités intéressantes de minéraux ou du Quassia, il a été remis en place en 2018.

Reconnaître et renforcer le rôle des ennemis naturels dans la gestion des populations de pucerons est un levier majeur pour optimiser les stratégies de protection du verger

Compte-rendu détaillé de l’après-midi cerise organisée par la Tapy et le CTIFL.

Initialement utilisées pour protéger les cultures du soleil, les argiles ont montré un intérêt phytosanitaire parallèle.

Le cuivre est largement utilisé en viticulture et arboriculture. Avec le soufre, c’est l’un des rares éléments autorisés en agriculture biologique (AB).

Le campagnol provençal est en recrudescence dans les vergers. En l’absence de méthode de lutte, son appétence pour les racines d’arbres fruitiers peut l’amener à provoquer d’importants dégâts sur jeunes vergers. Il est donc primordial de mettre en oeuvre, dès les premiers signes d’activité, un ensemble de mesures de gestion de...