Vous êtes ici : Accueil > Qui sommes-nous ? > APREL > Toutes nos publications

APREL : toutes nos publications

Flux RSSImprimer la page

Rechercher une publication par année d'édition

2023 I 20202019 I 2018  2017  I  2016


Editions 2023

Aucune actualité disponible.

Editions 2021

Ces propositions variétales ont été rédigées suite aux essais variétaux réalisés dans le cadre du programme APREL et aux observations de terrain. Elles doivent cependant être validées au niveau de chaque terroir et de chaque mode de conduite.

Le réseau d’observation des variétés de l'APREL et ses partenaires proposent leurs options pour la prochaine campagne.

Le rendement, ainsi que la qualité, d’une production de courgette sont fortement dépendants de la qualité de la pollinisation et de la nouaison.

En culture de concombre, la Protection Biologique Intégrée se développe avec des résultats intéressants.

L’aubergine est une culture soumise à une importante pression de bioagresseurs notamment de ravageurs.

Essai variétal de chou-fleur en plein champ

Essai de nouvelles variétés de pastèques présentant des résistances aux maladies et aux ravageurs, afin de diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires

But de l’essai : établir des références pour les nouvelles variétés de céleri branche en culture sous abri pour le marché du frais.

Sur un site en production de céleri branche sous abri, construire une stratégie de protection alternative globale de façon à réduire les intrants phytosanitaires et protéger au mieux la culture.

Les cultures de diversification permettent d’introduire des rotations dans les systèmes de cultures maraîchers et ainsi de limiter les risques de développement des maladies telluriques qui sont favorisées par le retour trop rapide des mêmes cultures. Ces rotations sont des outils alternatifs pour la préservation de l’état...


Editions 2020

Cet essai consiste à évaluer une stratégie de protection contre les bioagresseurs en culture de melon sous abri. Cette stratégie vise à bannir l’utilisation de produits CMR, à réduire d’au moins 60% l’application de produits phytosanitaires chimiques par rapport à un IFT de référence défini à dire d’experts en fin de saison,...

Le réseau d’observation des variétés de l'APREL et ses partenaires proposent leurs options pour la prochaine campagne.

Ces propositions variétales ont été rédigées suite aux essais variétaux réalisés dans le cadre du programme APREL et aux observations de terrain. Elles doivent cependant être validées au niveau de chaque terroir et de chaque mode de conduite.

Le premier objectif du suivi sera de contrôler la sensibilité des mesures faites par la sonde capacitive en condition de culture de fraise hors-sol.

Le suivi des données d’humidité du substrat, en assurant un contrôle des taux de drainage par le producteur, devra permettre de dégager des seuils de pilotage pour optimiser...

La protection contre Drosophila suzukii montre de bons résultats grâce à une combinaison de moyens de protection : filets, prophylaxie, gestion des déchets… Les dégâts sont retardés et l’arrêt des récoltes est moins précoce. Mais la protection est toujours partielle et il est nécessaire de poursuivre la recherche de solutions...

Le réseau d’observation des variétés en Provence vous propose ses options pour la prochaine campagne. Ce tableau a été réalisé à partir des essais mis en place et des observations réalisées sur le terrain.

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

Le réseau d’observation des variétés de l'APREL et ses partenaires proposent leurs options pour la prochaine campagne.

Le réseau d’observation des variétés de l'APREL et ses partenaires proposent leurs options pour la prochaine campagne.

Le réseau d’observation des variétés de l'APREL et ses partenaires proposent leurs options pour la prochaine campagne.


Editions 2019

ompte-rendu d'un essai concernant des méthodes de protection contre la fusariose de la salade (Fusarium oxysporum f. sp. lactucae), maladie face à laquelle les producteurs doivent face face depuis 2015 dans les Alpes-Maritimes.

Les leviers travaillés par l’APREL (en partenariat avec la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône) sont le biocontrôle et la biodiversité fonctionnelle. L’ensemble des bio-agresseurs est pris en compte avec une attention particulière pour les pucerons, principaux ravageurs en culture de fraisiers.

Le premier objectif du suivi sera de contrôler la sensibilité des mesures faites par la sonde capacitive en condition de culture de fraise hors-sol.

Le suivi des données d’humidité du substrat, en assurant un contrôle des taux de drainage par le producteur, devra permettre de dégager des seuils de pilotage pour optimiser...

Cet essai consiste à évaluer une stratégie de protection contre les bioagresseurs en culture de melon sous abri. Cette stratégie vise à bannir l’utilisation de produits CMR, à réduire d’au moins 60% l’application de produits phytosanitaires chimiques par rapport à un IFT de référence défini à dire d’experts en fin de saison,...

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

Les dégâts occasionnés par les punaises phytophages en cultures légumières sous abri et en plein champ sont en augmentation depuis plusieurs années. Ces ravageurs apparaissent aujourd’hui comme un réel verrou à lever en protection intégrée et en protection biologique.

La qualité des auxiliaires utilisés par les producteurs est un élément déterminant dans la réussite des stratégies de Protection Biologique Intégrée. Des observations des lots d’auxiliaires reçus avant le lâcher sont conseillées afin de vérifier leur qualité.

Cet essai s’inscrit dans le projet REVEIL qui vise à optimiser les apports en P et K sur une culture de tomate en sol par une meilleure prise en compte de la disponibilité de ces éléments dans le sol et également des besoins de la culture.


Editions 2018

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

 

Le but de cet essai est de caractériser les conditions de production et le développement agronomique de cultures maraîchères sous serre photovoltaïque.

Cet essai consiste à évaluer deux stratégies de protection contre les bioagresseurs en culture de fraises hors-sol sous abris. Ces stratégies sont économes en produits phytosanitaires de synthèse. Pour cela, les intrants de biocontrôle sont privilégiés (auxiliaires, produits de biocontrôle…). Une attention particulière est...

Le réseau d’observation des variétés en Provence vous propose ses options pour la prochaine campagne. Ce tableau a été réalisé à partir des essais mis en place et des observations réalisées sur le terrain.

L’objectif de 2018 est de tester l’intérêt d’un filet installé verticalement entre un bloc de tunnels et une haie. Cette haie a été montrée comme réservoir de D. suzukii dans des essais déjà réalisés sur cette exploitation.

L'objectif de cet essai est d'évaluer l’intérêt de bandes de seigle semées en début d’année entre des tunnels pour attirer prédateurs et parasitoïdes de pucerons à proximité de cultures de melons jusqu’en août.

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

Le projet DEPHY Serres coordonné par l’AOPN Tomate Concombre fait partie du programme ECOPHYTO DEPHY Expé financé par l’Onema. Il vise à tester, sur 6 ans, des techniques alternatives permettant la réduction des bioagresseurs sur les cultures tout en réduisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques.

Tuta absoluta est un des principaux ravageurs de la tomate dans le Sud de la France. Ce petit lépidoptère provoque des dégâts à tous les stades de la culture et touche tous les organes aériens de la plante. Ainsi des galeries sont fréquemment observées sur les feuilles ce qui affaiblit les plantes et les chenilles peuvent...


Editions 2017

Compte-rendu d'un essai sur l’itinéraire technique optimal du sorgho fourrager pour un effet sur la réduction des nématodes à galles. L’intérêt d’autres couverts végétaux comme certaines variétés de radis fourrager résistantes aux nématodes est aussi mesuré.

Compte-rendu d'un essai sur l’évaluation de la rusticité de différentes espèces d'engrais verts pour un couvert végétal en zone de montagne.

Compte-rendu d'un essai réalisé dans le cadre de la dernière année du projet d’Expérimentation DEPHY ECOPHYTO LILLA sur laitues.

Le réseau d’observation des variétés sur le bassin sud-est propose ses options pour la prochaine campagne.

La protection Biologique Intégrée (PBI) est très pratiquée en maraichage sous abris en Provence.

Compte-rendu d'un essai concernant l'évaluation de bandes de seigle semées entre des tunnels pour attirer prédateurs et parasitoïdes de pucerons à proximité de cultures de melons.

Compte-rendu d'un suivi réalisé dans le cadre d'un accompagnement d'une pépinière pour la production de plantes relais d'éleusine.

Comptes-rendus de deux essais sur la protection contre les taupins. Projet PROBIOTAUPIN.

Compte-rendu d'un essai de PBI en culture de fraise hors-sol sous multichapelle plastique chauffée. Projet DEPHY EXPE fraise

Compte-rendu d'un essai visant à évaluer le gain d’efficacité d'une serre fermée sur la protection et la réduction des traitements phytosanitaires sur l’ensemble d'une culture de tomate.


Editions 2016 et années antérieures

La culture du sorgho et son enfouissement font partie des bonnes pratiques agronomiques et environnementales qui améliorent la fertilité du sol et favorisent le développement de la culture suivante.

Fiche ressource reprenant les stratégies de Protection Biologique Intégrée pour les cultures de fraise sous abris et les principaux ravageurs et auxiliaires rencontrés.

En culture de fraisier, la Protection Biologique Intégrée reste difficile et donne des résultats mitigés dans l’état actuel des connaissances. Elle est basée sur une observation régulière de la culture et une grande vigilance !